Un dimanche au Pays Basque ! {Maison Jean Vier}

Jeanvier1

Je vous ai concocté un joli billet très très Art de vivre aujourd’hui ! Je vous propose de partir pour une escapade gourmande au Pays Basque. J’adore patisser, cuisiner et la cuisine est sans aucun doute ma pièce préférée (vu le temps que j’y passe c’est sûr !), mais la cuisine c’est un art de vivre et cela inclut aussi une jolie table (pour moi c’est tout aussi important que ce qu’il y a dans l’assiette…). En effet, il n’y a rien de tel qu’une belle table pour se mettre en appétit ! Quand je choisis du linge de cuisine, j’aime qu’il y ait beaucoup de couleurs, que cela me ressemble et que ce soit de bonne qualité. Je vous ai déjà parlé si souvent de mes étés au Pays Basque, est-ce utile de vous dire une nouvelle fois combien j’aime cette région pour tellement de raisons… Si vous avez manqué des épisodes, je vous invite à relire mes carnets basques. Mais aujourd’hui je voudrais attirer votre attention sur une tradition et un savoir-faire ancestral : celui du linge basque. Le linge basque est né du lin que cultivaient avec le plus grand soin les paysans de la région. Il trouve son origine dans la mante à boeufs, cette pièce de toile dont on protégeait les boeufs. Les 7 rayures de couleur représentaient les 7 provinces Basques : Basse Navarre, Labourd, Soule, Alava, Biscaye, Guipuzcoa, Navarre. Plus la rayure était large, plus le propriétaire était riche. Le problème avec les traditions ancestrales, c’est qu’il faut savoir innover sans les dénaturer… Pas toujours évident. Mais s’il est une marque qui s’est montrée à la hauteur de ce challenge c’est bien la Maison Jean Vier. Cela fait des années que je craque chaque été pour leurs tissus aux couleurs vives, leurs linges de maison raffinés, leur esprit moderne dans le respect de la tradition basque. Je voulais partager avec vous mon coup de coeur pour eux et vous proposer des billets qui vous emporteront quelques minutes au coeur du Pays Basque et de ses traditions… Je vous propose un Axoa, ragoût de veau mijoté et ses petites pommes de terre rissolées et des douceurs typiquement basques : les kanougas et les macarons de Saint Jean de Luz. Après cela, il ne vous restera plus qu’à réserver vos vacances au Pays Basque cet été !

Axoasansgluten

On commence par un plat culte dans la pure tradition basque : l’Axoa (prononcez « Achoa »…) et qui signifie « haché ». C’est en réalité un ragoût de veau aux poivrons et piments doux. Et c’est succulent ! C’est très facile à faire, il faut juste faire attention au dosage du piment…Sinon aïe ! Mais filons au marché ! Au programme, un beau morceau d’épaule de veau, quelques piments doux, des poivrons rouges, une gousse d’ail, un oignon émincé et un joli bouquet d’herbes aromatiques…

Sac shopping Sara Epice, Tablier Maïa Vermillon, Torchon Arnaga Fromage de Brebis Noir par la Maison Jean Vier

Axoasansgluten2

Jolies nouveautés les assiettes Chantaco de la Maison Jean Vier ! Assiettes creuses et plates Chantaco TaupeNappe Arnaga Rouge

Axoasansgluten3

Axoa d’Espelette 

Pour 6 personnes

1 kg d’épaule de veau coupée en tout petits cubes

2 oignons émincés finement

5-10 petits piments verts doux (selon les goûts mais attention, tous les piments verts ne sont pas doux ! Renseignez-vous…)

2 poivrons rouges découpés en fines lanières

1 gousse d’ail écrasée

Sel

Piment d’Espelette en poudre

Huile d’olive

Herbes aromatiques : une ou deux feuilles de laurier, du thym pour parfumer et un joli brin de persil

Dans une grande sauteuse, faites revenir les oignons émincés, l’ail, les poivrons en fines lanières et les piments détaillés en petits morceaux durant une bonne dizaine de minutes. Ajoutez la viande détaillée, elle aussi, en morceaux et mélangez bien sur le feu vif avant de baisser le feu. Saupoudrez de piment d’Espelette (attention au dosage !), salez. Remuez et laissez cuire encore 10 minutes. Couvrir et laissez mijoter à petit feu pour terminer la cuisson. Attention, suivant la taille de vos morceaux de viande, cela va vite… A vous de gérer et de goûter !

Servez très chaud et parsemez de persil frais finement haché.

KanougaMacarons

Après ce plat haut en couleurs et relevé en parfums, passons désormais aux douceurs… Je vous ai réservé le meilleur pour la fin ! Si vous allez à Biarritz (ou si vous connaissez déjà) vous avez certainement passé la porte de la Maison Pariès qui propose les légendaires Kanougas. C’est un incontournable de ce pâtissier chocolatier qui garde jalousement la précieuse recette de ce choco-caramel mou si fondant ! L’histoire des Kanougas commence il y a bientôt 110 ans, en 1905. Le chocolatier Jacques Damestoy souhaite alors conquérir les riches Russes de Biarritz. Il invente ces caramels très tendres et parfumés, qu’il baptise du nom de la ville russe de Kalouga. En effet, peu le savent ou en tout cas ce n’est pas souvent mentionné, mais déjà au XIXe, les aristocrates Russes venaient nombreux à Biarritz visiter Napoléon III et l’Impératrice à la Villa Eugénie. Par la suite, la ville accueillera toute la jet-set Russe, si nombreuse à Biarritz qu’un quart de la population de la ville à l’époque parle la langue du Tsar ! En effet, chaque mois de septembre s’ouvre la « Saison Russe » durant laquelle des cortèges d’aristocrates et leurs familles arrivent en wagons-lits de Saint-Pétersbourg pour respirer le bon air marin avant de retourner affronter les hivers vigoureux de la Russie Impériale. Par la suite, à l’aube du XXe siècle, des milliers de Russes fuient la terrible révolution bolchevique et s’exilent notamment à Paris avant de venir s’établir sur la Côte d’Azur ou la Côte Basque…

KanougaMacaronssansgluten

De son côté, le macaron de Saint Jean de Luz est apparu en 1660, imaginé par le pâtissier Adam qui en a fait son égérie… Il y avait de quoi, cette petite douceur avait été consacrée par Louis XIV (himself !) lors de son mariage à l’infante d’Espagne. A l’époque, il n’y avait pas de meilleur plan marketing et du coup, succès immédiat, et une Maison Adam qui des siècles plus tard officie toujours à Saint Jean de Luz et aux alentours pour le plus grand plaisir de nos papilles… Je vous en avais déjà parlé lors d’un de mes billets basques consacré à Ciboure, souvenez-vous… Vous verrez, avec un café bien serré, il n’y a rien de meilleur ! Par contre, je me dois de vous préciser que toutes ces petits douceurs ne seront pas sans conséquences. A l’approche de l’été… vous voyez où je veux en venir ? Allez, à très vite !

KanougaMacaronsansgluten2

Kanougas maison 

Pour une vingtaine de kanougas – Comptez une nuit de repos.

250 g de chocolat noir

250 g de beurre

250 g de sucre en poudre

4 oeufs entiers

20 g de farine de riz

Préchauffez votre four à 200 °C.

Découpez votre chocolat noir en petits morceaux. Faire fondre le chocolat au bain-marie, ajoutez le sucre et le beurre préalablement coupé en petits morceaux. Dans le bol du robot, battez les oeufs et la farine. Ajoutez-y le chocolat fondu et battez énergiquement.

Versez le tout dans un moule beurré et faites cuire à bain-marie dans le four pendant 30 minutes. Laissez refroidir et placez au frigo pendant une nuit.

Le lendemain matin, découpez à l’aide de petits emporte-pièces…

Macarons de Saint Jean de Luz 

Pour une trentaine de macarons

250 g de poudre d’amandes

400 g de sucre

6 blancs d’oeufs

Préchauffez votre four à 200°C.

Dans un saladier, mélangez le sucre, la poudre d’amandes et 3 blancs d’oeufs jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse.

Montez les blancs restants (3) en neige ferme et incorporez-les à l’aide d’une maryse à la pâte.

Déposez sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson ou sur un Silpat de petites boules de pâte. Enfournez pendant 10 minutes et baissez la températures pendant les 10 minutes suivantes à 180°C. Laissez refroidir avant de déguster.

Crédits photos : ©réglisseetmarmelade2015 // Maison Jean Vier // Recettes adaptées des Carnets Sud-Ouest

You may also like...

4 Responses

  1. Blandine dit :

    Whaou, que tout ca est beau et appétissant…. Tu nous racontes magnifiquement tout ce qui fait l’identité de ce beau pays … J’adore

  2. Adeline dit :

    un petit air de vacances, avec le soleil du jour, ça m’a tout l’air d’être parfait!
    ces recettes ont l’air succulentes…et que c’est beau, un régal pour les yeux…
    des bises
    ps: j’espère que tu vas mieux.. le soleil chasse les microbes!
    Adeline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *