Lifetime //12 {Culture et gourmandise à Paris}

Paris

Il y a quelques jours, j’étais à Paris, souvenez-vous… Comme j’avais un peu de temps et Paris pour moi toute seule, c’était l’occasion de pouvoir en profiter, de contempler la ville, de flâner dans ses musées, de faire un peu de shopping et de tester ces bonnes adresses. Cette fois-ci, j’avais vraiment envie de découvrir le Musée du Quai Branly , dédié aux arts premiers et aux civilisations avant d’aller déjeuner chez Noglu, un des rares restaurants exclusivement Sans Gluten. Alors, me direz-vous ? La conclusion, c’est par ici…

BranlyBD

Le Musée du Quai Branly, c’est d’abord une architecture, un rectangle immense sur pilotis imaginé par Jean Nouvel, des murs végétaux, le tout dressé au-dessus de jardins sinueux et d’un océan de verdure, au pied de la Tour Eiffel. A l’intérieur, c’est une invitation au voyage. Une atmosphère, des jeux de lumière tamisée, j’aurais pu y passer ma journée. Tant de choses à découvrir, c’est un lieu magique et magnifique. Un des musées les plus intéressants que j’ai vu. Un parcours géographique d’un seul tenant, présentant 3500 objets venus des quatre coins du monde, choisis dans une collection qui en regroupe 300 000 ! Dans ce vaste espace, sans cloisons, les œuvres sont réparties en grandes « zones » continentales : l’Afrique, l’Asie, l’Océanie et les Amériques, il semble que chacune d’elle soit habitée, c’est vraiment une sensation bizarre d’évoluer dans cette ambiance calme et paisible, dans cette pénombre parfaitement étudiée, en se laissant approcher par tous ces objets, leurs histoires, leur musicalité, les matières, les tissus, les tressages, tout ce qui fait de ces objets des pièces uniques, des morceaux de vie et d’un coup je me demande comment ils ont pu rassembler tout cela. Ce sont là leurs cultures, leurs rites et traditions, leurs vies qui nous sont livrés dans des écrins de verres et je ne peux m’empêcher d’espérer que nous n’enrichissont pas notre savoir au mépris de ce qui fait la richesse et l’identité de toutes ces populations. J’aimerais savoir comment tout ce fond a été constitué, comment ces civilisations qui n’ont pas toutes disparues voient le fait que tout ce qui est essentiel pour eux est rassemblé dans ce lieux pour servir un peu égoïstement la connaissance de chacun. En fait, je suis sortie de là avec beaucoup de questions et forcément j’ai acheté pleins de livres pour essayer d’y voir plus clair… A voir et à revoir en tous cas !

NogluBD

Après tous les articles que j’ai lu sur ce restaurant, les éloges sur le pain et les pâtisseries entre autre, je me devais de tester Noglu, un restaurant dont le positionnement est clair : restaurant sans gluten (et pour certains plats sans lactose). Le cadre est sympa et sobre mais peu chaleureux, en réalité l’accueil est froid et peu souriant. Je trouve cela dommage mais je me dis qu’après tout, c’est peut-être un jour sans… La formule affichée ce jour-là : le Burger. Il est évident que le Burger reste une chose à jamais interdite aux intolérants, puisque basé sur le pain. Au départ, je me suis rendue là-bas justement pour le pain, en toute logique tout restaurant qui s’affiche Sans Gluten, se doit faire la différence sur le pain et les pâtes. Mon Burger arrive, il est plutôt bon, sauf qu’il est basé sur des pains industriels qui ne sont même pas fait « maison » ce qui est vraiment dommage ! Alors, où est le pain ? J’aperçois un pain façon cake, mais j’imaginais plus. En guise de dessert, faute de beaucoup de choix, j’opte pour une tartelette aux pommes. La pâte sablée aux amandes est bonne, la pomme un peu sèche, là aussi c’est décevant. Mais là où je suis le plus étonnée, c’est le reste de la (petite) carte. Des veloutés ou des noix de Saint-Jacques, des plats qui finalement en temps normal ne réclament pas de gluten et que l’on peut déguster ailleurs… Pourquoi venir manger dans un restaurant sans gluten si c’est pour manger ce qu’on peut déguster dans tout autre restaurant ? Au final, je suis déçue, certainement parce que j’imaginais autre chose, quelque chose de plus créatif, de plus audacieux. Je sors de là amère, au prix d’une note plutôt salée par rapport à ce qu’on m’a servi, en ayant l’impression que le restaurant a choisi l’option sans gluten uniquement pour son potentiel marketing (et je vous rassure ça marche, même si on est à 4 € la tranche de marbré… ! ) mais finalement je me sens bien loin de ma réalité d’intolérante au gluten… Ce qui est sûrement à l’opposé du postulat de départ de Noglu.

Crédits photos : ©reglisseetmarmelade2014.

You may also like...

2 Responses

  1. Je suis rassurée :-) On a ressenti la même chose jusqu’à l’accueil…
    N’hésites pas à laisser un mot sous mon article aussi.
    Je file découvir ton blog que je ne connaissais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *