Gluten or not Gluten ?

ble_mag_banner

Enième consultation. Avec une petite originalité, cette fois-ci, le généraliste que je vais voir est aussi naturopathe et acupuncteur. Je ne le connais pas, on me l’a conseillé. Mais vu que j’ai tout essayer pour soigner mes allergies, je me suis dit pourquoi pas lui ? Je m’installe, je me fais presque enguirlander parce que je n’ai pas rempli tous les QCM dans la salle d’attente… Déjà, il me plait moyen. Peu importe, en une minute, je pallie au problème et réponds à toutes les questions, sur les soucis qui m’amènent ici et mes antécédents, bref, examen complet de ce qui cloche. Pour faire simple, douleur au ventre après les repas, fatigue, allergie chronique depuis plus deux ans avec eczéma voir crise d’urticaire…

Pendant plus d’une heure, il démonte point par point tous les QCM pour finir par me lancer le verdict suivant : « Vous êtes le profil type des personnes devenues trop sensibles au Gluten et pour qui les laitages sont aussi à proscrire ». Sur le coup, je réagis par trop. Je me dis qu’il m’a vue venir et qu’il essaye de me fourguer le dernier truc à la mode et en mon for intérieur, je ne lui laissai aucune chance. J’adore manger, me priver ? Jamais ! Au final, je ressors avec une batterie d’examens et d’analyses à faire pour confirmer tout cela et 4 pages mode d’emploi de la vie sans gluten que je fourre dans le fond de mon sac. Pas convaincue.

Deux jours plus tard, je suis clouée au lit… Malaise et douleurs au ventre à se tordre qui me laissaient imaginer qu’une batterie de Oumpa-Loumpa tapageurs m’essorait les intestins nuit & jour. J’ai fini par conclure qu’il avait peut-être pas tout à fait tord… Pourquoi ne pas essayer ? A priori, ça ne peut pas être pire.

Si je vous dis tout ça, ce n’est pas pour me lamenter sur mes problèmes domestiques (je voudrais quand même que vous reveniez sur le blog…) mais parce que j’ai navigué sur internet et lu pas mal d’âneries (pour être polie) sur certains blog mode entre autres, où les filles s’imposent un régime sans gluten tyrannique pour perdre du poids ! Eliminer certains aliments de son alimentation sans avis médical peut être dangereux et générer des carences. On ne se lance pas dans ce genre de chose à la légère. Moi-même, je n’ai jamais fait de régime dans ma vie et je me demande si je parviendrai à réintroduire certains aliments après cette période transitoire.

Petit topo pour poser les bases. Le gluten est une protéine qui se trouve dans les céréales et se divise en deux groupes : les prolamines et les gluténines. Au fil du temps, les industries agroalimentaires ont modifié de façon exagérée les céréales, qui sont devenues beaucoup plus inassimilables et, de ce fait, encore plus toxiques pour notre organisme. Ainsi, le Gluten, même pris en petite quantité, provoque une destruction des villosités de l’intestin, et engendre une malabsorption des nutriments avec toutes les pathologies que cela occasionne. Il est par ailleurs reconnu depuis longtemps comme un allergène majeur.

Le régime sans gluten, pour faire simple, revient à supprimer : pâtes, pain, biscuits, pâtisseries, viennoiseries, pizza, quiche, produits à base d’orge, de seigle, d’avoine. A cela, si l’on ajoute les produits laitiers animaux, il ne reste plus que les fromages de chèvre et de brebis… Si comme moi (maintenant) vous lisez les étiquettes, le gluten, il y en a partout. Y compris dans certaines charcuteries ou plats préparés. Pas beaucoup de marge d’erreur, hélas.

Me voilà donc partie écumer les rayons des magasins Bio, à la recherche du Gluten free qui pourrait me faciliter la vie. Premier constat, en fonction des magasins, il n’y a pas forcément beaucoup de choix. Autant dire qu’on se rue sur les farines de remplacement (riz, sarrasin…) pour essayer de faire son propre pain et pâtes à gâteaux. Je trouve néanmoins une enseigne qui propose les marques Schär et RizenJe découvre alors une grande variété de pâtes (fusilli, penne, lasagnes,…), des biscottes pour le petit dej’, des gaufrettes pour mon thé, des crackers pour l’apéro… Beaucoup de produits qui vont me rassurer pour une meilleure entrée en matière.

A l’heure où je rédige ce billet, cela ne fait que 5 jours que j’ai commencé. J’ai remplacé mes tartines du matin par des biscottes très goûteuses, mais réalisées à base de farine de riz et qui se broyent au moindre souffle, autant vous dire que je redécouvre la patience ! Côté pâtes, elles sont moyennement bonnes ; si les pâtes de blé ont un goût plutôt neutre, celles-ci ont un petit goût qui n’est pas désagréable mais bof quand même et leur consistance est par contre plus ferme. Comme si elles restaient al dente mais avec le temps de cuisson le plus long ! Côté laitages, le tri n’est pas compliqué à faire, je ne bois plus de lait depuis une quinzaine d’années (sauf lorsque je cuisine : béchamel, crêpes…), je ne mangeais que très rarement des yaourts, par contre, j’adore le fromage. J’en reste pour l’instant aux fromages de chèvres, un peu malheureuse c’est vrai, mais je me réserve le droit de céder à un bon morceau de mon Comté natal ! Je ne me mets pas la pression, je prends repas par repas, parfois je focalise sur le sans laitage et oublie le gluten. Mais je dirais que d’une manière générale, je ne galère pas trop pour l’instant. Je pensais que cela serait plus compliqué, finalement, je mange plus de légumes et cela m’oblige à être vigilante sur les produits que je choisis de consommer. Au restaurant, c’est beaucoup plus compliqué. Le choix des entrées est plus restreint, je me renseigne pour le plat de consistance mais je suis souvent privée de dessert… Tout cela présage que l’avenir ne devrait pas être si évident que cela. Du jour au lendemain, modifier son alimentation de façon aussi radicale, ne me parait si aisé à réaliser.

Alors, Gluten or not Gluten ? Physiquement, il est un peu tôt pour le dire. Cependant, je me suis assez vite rendue compte que je ne sentais plus mon corps digérer. Après les repas, je me sens plus légère. Côté eczéma, j’ai laissé (enfin) tomber ma crème à la cortisone depuis quelques jours, car plus de démangeaisons. Je me dis que c’est peut-être psychosomatique, une sorte d’effet placébo. Seul le long-terme me le dira… Je vous raconterai la suite de cette aventure au fil de mes billets. Et si vous aussi, vous avez dû faire l’expérience du Gluten free, venez témoigner & partager votre expérience !

Pour plus d’infos : « Sans Gluten ni Laitages », de Marion Kaplan
Crédit photo : www.planetesante.ch

 


You may also like...

4 Responses

  1. Scarlett dit :

    Je pense m’être orientée vers le même type de médecin que toi (mais moi généraliste, homéopathe et spécialiste en micro-nutrition). A vrai dire j’en ai vu 2, car après le verdict sans gluten et sans lait de la première, je ne me sentais pas de m’infliger un tel régime, après tout on ne m’avait pas diagnostiqué « coeliaque » alors pourquoi ce diagnostic… Et puis, la 2ème que j’ai vu m’a mise en confiance, et j’ai fait des examens me permettant de déceler des intolérances alimentaires. La suite doit certainement ressembler à ton quotidien. Malheureusement, cela a amélioré pas mal de choses, mais pas tout réglé. Comme toi, j’ai encore parfois des pbs de peau et c’est assez frustrant car il devient maintenant difficile de distinguer parmi mes symptômes ce qui est dû à mes intolérances, et ce qui est nerveux…

    En tout cas, je vais suivre ton blog avec attention. J’apprécie tes témoignages encourageants, et tes recettes font vraiment envie, les photos sont magnifiques !

    • Réglisse & marmelade dit :

      Merci pour tes commentaires, ravie que le blog te plaise, je crois qu’il y a un cap à passer mais ce mode alimentaire est bénéfique au final. En tout cas moi je ne ferais plus marche arrière aujourd’hui. Mais je partage ton avis, il reste des symptômes où l’on ne sait pas si c’est de l’ordre alimentaire ou nerveux sûrement un peu les deux… À bientôt sur le blog !

  2. regime sain dit :

    personnellement je vois qu’il faut pas supprimer le gluten définitivement de son alimentation il suffit de le réduire pour gagner une vie saine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *