Bûche aux châtaignes

buche1

La Bûche. Existe t-il un Noël sans la traditionnelle bûche ? J’espère que oui ! Mais pour ma part, en tout cas dans ma famille, la bûche reste un incontournable. Cette année, il y avait des bûches « normales » au chocolat, au café, à la poire, façon Forêt Noire… et une bûche « sans gluten ni lait ». Une bûche à la crème de châtaignes que j’avais imaginé pour ne pas être privée de dessert le jour de Noël ! Je vous la propose aujourd’hui d’abord parce qu’elle est gourmande et plutôt savoureuse, ensuite elle se décline en deux nappages différents, enfin elle est facile à faire, même si sa confection prend un petit peu de temps. Mais toutes les belles choses prennent du temps, non ?

buche2

Préparez en premier lieu votre crème de châtaignes et dans un second temps, votre biscuit. Comptez au total 4 heures de repos et préparez-la la veille.

 

{Crème de Châtaignes}

Pour une grande bûche (environ 10 convives)

50 cl de l’ait d’amande

1 gousse de Vanille

250 gr de crème de châtaignes

3 oeufs

100 gr de sucre

70 gr de farine de riz

1 c. à s. rase d’arrow-root

Faites bouillir le lait d’amande avec la gousse de vanille fendue en deux. Dans un saladier, blanchir au batteur les oeufs et le sucre pour obtenir une mousse dense. Ajoutez la farine de riz au tamis en continuant de battre. Incorporez ensuite le lait chaud passé au tamis pour retirer les brins de vanille. Fouettez quelques secondes et remettez le mélange dans la casserole sur feu doux. Ajoutez l’arrow-root et laissez épaissir. Lorsque le mélange a épaissi, retirez du feu. Ajoutez la crème de châtaigne et mélangez de manière homogène. Réservez. Vous avez maintenant une crème dont la texture est similaire à la crème pâtissière.

Passez à la préparation du biscuit génoise.

 

{Génoise}

Pour une bûche

4 oeufs

125 gr de sucre

1 sachet de sucre vanillé

75 gr de Maïzena

1/2 sachet de poudre à lever

1 pincée de sel

Préchauffez le four à 180°C.

Séparez les blancs des jaunes dans deux saladiers distincts. Mélanger le sucre et le sucre vanillé avec les jaunes d’oeufs, le mélange doit blanchir et former un ruban dans le fond du saladier. Tamisez la maïzena et la poudre à lever, ajoutez-les au mélange en plus de la pincée de sel. Mélangez bien. La pâte va devenir épaisse et aura tendance à coller à la spatule, c’est normal.

Battez les blancs en neige ferme. Incorporez-les doucement au mélange en soulevant peu à peu la masse par dessous, jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Répartissez votre pâte sur une plaque et enfournez 12 minutes environ à 180°C. En fin de cuisson, avant de garnir le gâteau, retournez-le sur un torchon et imbibez-le de sirop.

Pour cela faites chauffer 50 gr de sucre, 7,5 cl d’eau et 2,5 cl d’alcool (rhum ambré par exemple) dans une casserole à feu vif pendant au moins 5 minutes. Imbibez très légèrement le biscuit et laissez-le reposer une ou deux avant de le garnir de crème. Répartissez la crème au 2/3 car en le roulant, la crème va s’étaler jusqu’au bout de la génoise. Roulez-le bien serré et emballez-le dans le torchon qui lui gardera sa forme. Réservez-le au réfrigérateur pendant 2 ou 3 heures.

Après le temps de repos, sortez le biscuit roulé et procédez au nappage ou au glaçage.

Ici deux versions possibles et deux bûches complètement différentes : nappage crème de châtaignes (pour une saveur plus nature, plus douce) ou glaçage whisky (pour une saveur plus corsée). Nappez la bûche à l’aide s’une spatule et réservez-la au frais de préférence. N’oubliez pas de sortir votre bûche en avance, sinon elle sera trop froide…

nappage

{Nappage}

Soit vous conservez votre crème de châtaignes comme cela et vous nappez la bûche simplement avec la spatule. Vous pouvez aussi mélangez votre crème à 55 gr de chocolat blanc fondu au bain-marie pour que le nappage soit plus rigide et tienne mieux, mais dans ce dernier cas, la bûche ne sera plus sans lait et sera plus sucrée encore ! A vous de voir. Prenez garde de ne pas trop mettre de crème de châtaignes dans ce cas, il faut qu’il y ait plus de chocolat blanc que de crème, sinon le nappage ne se tiendra pas.

glaçage

{Glaçage Whisky}

Dans une casserole à feu doux, fouettez au batteur un blanc d’oeuf jusqu’à ce qu’il forme une mousse blanche. Toujours en continuant de fouetter, ajoutez 200 gr de sucre glace et 1/2 cuillère à soupe de Whisky. Continuez de fouetter, le mélange blanc s’épaissit, et a tendance à coller aux contours de la casserole. Au bout de quelques minutes, le mélange sera brillant et suffisamment en ruban pour qu’il s’étale sur la bûche, retravaillez-le à la spatule pour lui donner la forme que vous souhaitez et laissez durcir à l’air libre.

Votre bûche est prête !

Je vous souhaite de vous régaler, de passer un bon réveillon et je vous retrouverai avec plaisir en 2014 ! A très vite…

Crédits photos : ©reglisseetmarmelade2013.

You may also like...

2 Responses

  1. Royal Chill dit :

    Ta bûche nous fait rêver !

  2. Une veritable reussite cette buche ! et originale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *